Comment choisir la selle de vélo qui vous convient ?

Savoir comment choisir une selle de vélo, qui est la clé d’un cyclisme confortable et agréable, peut être un champ de mines. Avec une multitude de formes, de styles et de prix, la quantité d’options disponibles peut être écrasante.

Dans ce guide approfondi, nous vous expliquons comment choisir la meilleure selle pour vous, que vous soyez un cycliste de route, de gravel ou de montagne, et quel que soit votre sexe, nous vous aiderons à trouver la selle adaptée à vos besoins.

Une selle confortable est cruciale pour les coureurs de toutes les disciplines cyclistes car, à moins que vous ne soyez un VTTiste de descente, un BMX ou un coureur de trial, c’est un élément sur lequel vous allez passer beaucoup de temps.

Nous commencerons par examiner les principes fondamentaux du fonctionnement d’une selle (ou du moins de son fonctionnement normal), les raisons pour lesquelles les différentes disciplines exigent des selles de formes différentes, les raisons pour lesquelles les selles pour femmes sont différentes, et l’anatomie/construction générale d’une selle.

Nous aborderons également certains mythes concernant les selles, notamment ce qu’il ne faut pas faire dans votre quête de confort.

Enfin, nous verrons comment choisir la meilleure selle de vélo, y compris des conseils pour déterminer la forme et la taille de la selle qui vous conviennent le mieux.

Utilisez les liens ci-dessous pour accéder à la section dont vous avez besoin – ou continuez à lire le guide complet.

  • Pourquoi l’ajustement de la selle est-il important ?
  • Comment fonctionne une selle ?
  • Selles pour route, VTT, femmes ou gravel ?
  • Pourquoi certaines selles ont-elles une découpe ?
  • Anatomie d’une selle
  • Comment choisir la selle qui vous convient ?
  • Comment rendre votre selle plus confortable ?

Pourquoi l’ajustement de la selle est-il important ?

Peu d’autres aspects du cyclisme sont aussi personnels, et la selle parfaite pour un cycliste peut s’apparenter à un instrument de torture pour un autre.

Non seulement nos formes et nos tailles individuelles déterminent ce qui nous convient le mieux, mais aussi notre style de conduite, notre discipline et notre niveau général de flexibilité.

Avec autant de facteurs à prendre en compte, trouver la bonne selle de vélo peut s’avérer décourageant, surtout avec les nombreux modèles, tailles et formes de selles proposés.

Une selle de vélo n’est pas seulement un support sur lequel vous pouvez vous percher, c’est aussi l’un des trois points de contact cruciaux avec votre vélo, qui peut affecter la qualité de conduite globale perçue.

Une selle bien ajustée doit vous permettre de tirer le meilleur parti de votre randonnée, qu’il s’agisse d’efforts soutenus, de rouler pendant des jours ou de vous rendre au point de départ d’un sentier, vous devez pouvoir le faire sans ressentir de gêne. Si vous trouvez la selle qui vous convient, vous pouvez vous sentir vraiment plus fort.

Comment fonctionne une selle ?

Comme lorsqu’on s’assoit sur une chaise, ce sont les os du siège, au point le plus bas du bassin, qui supportent le poids du corps, et ils sont essentiels pour l’ajustement de la selle.

En position d’équitation, la zone périnéale pour les hommes et l’arcade pubienne pour les femmes peuvent également reposer sur la selle.

Bien que ces zones puissent supporter une petite quantité de poids, la réduction de la pression ici est essentielle pour éviter l’engourdissement et la douleur qui résultent de cette zone riche en nerfs et en vaisseaux sanguins.

La largeur de l’os du siège varie d’une personne à l’autre, c’est pourquoi les fabricants de selles produisent souvent des modèles de différentes largeurs. De plus, statistiquement parlant, les femmes ont des hanches plus larges que les hommes, elles ont donc en moyenne un os du siège plus large et ont besoin de selles plus larges.

Si votre selle est trop étroite, vous risquez de ressentir une pression excessive sur l’os du siège ou une irrégularité de la selle. Si elle est trop large, vous risquez d’avoir des irritations.

Selles pour route, VTT, femmes ou gravel – quelles sont les différences réelles ?

Les différences entre les selles destinées à différentes disciplines concernent principalement la position de conduite, qui dépend non seulement du type de vélo que vous conduisez, mais aussi de la façon dont vous le conduisez.

Un cycliste sur route participant à une course sur route aura probablement une position beaucoup plus agressive qu’un cycliste sur route effectuant un tour longue distance, par exemple.

Cette position est ensuite liée à l’angle de la hanche du cycliste, qui affectera la façon dont le bassin interagit avec la selle, et donc la forme la plus adaptée.

Pour les efforts plus rapides et les positions plus aérodynamiques, comme celles que l’on trouve dans le cyclisme sur route et les triathlons, les selles plus plates et plus longues ont tendance à mieux fonctionner.

D’un autre côté, les selles à profil incurvé sont souvent préférées par les cyclistes en position d’endurance plus verticale, plus couramment utilisés par les coureurs de gravel, les navetteurs ou les coureurs de sentiers.

Outre la forme de la selle, vous pouvez constater que certaines selles conçues pour le tout-terrain présentent des caractéristiques destinées à réduire les vibrations du sentier, comme des panneaux d’aile flexibles ou des coques plus souples.

Pourquoi certaines selles ont-elles une découpe ?

Les rainures ou découpes centrales des selles de vélo permettent non seulement d’atténuer la pression des tissus mous dans la zone génitale des cyclistes, mais aussi de réduire la pression sur la zone périnéale (hommes) ou l’arcade pubienne (femmes).

Comme pour d’autres aspects de l’ajustement de la selle, il faut parfois procéder par essais et erreurs pour trouver la forme en creux qui vous convient.

Anatomie d’une selle et qu’est-ce que j’obtiens si je dépense plus ?

1. Coque

La coque ou le châssis de la selle est la base dure qui forme sa forme de base et détermine son degré de flexibilité.

Les rails ci-dessous relient la coque à la tige de la selle par l’intermédiaire du collier de serrage. Les couches situées au-dessus de la coque sont le rembourrage et le revêtement.

Les selles les plus abordables sont fabriquées en plastique ou en polymère renforcé de fibres, tandis que les selles plus chères ont une coque en fibre de carbone.

Il convient de noter qu’un modèle spécifique de selle aura généralement la même forme, qu’il soit doté d’une coque en plastique ou en carbone.

L’avantage d’une coque en carbone est que, dans la plupart des cas, elle sera plus légère et potentiellement plus solide que l’équivalent en plastique ou en polymère.

2. Rails

Les rails de la selle relient la coque au collier de la tige de selle.

Les rails en alliage d’acier seront standard sur les selles bon marché, tandis que les selles de milieu et de haut de gamme ont tendance à opter pour des rails en alliage de manganèse, en titane ou en fibre de carbone.

Ces rails sont l’un des principaux facteurs déterminant le prix d’une selle, et peuvent également offrir des économies de poids significatives à mesure que vous montez en gamme.

Il convient de noter que les selles à rails en carbone peuvent ne pas être compatibles avec tous les colliers de serrage, car les rails sont de forme ovale et non ronde.

3. Housse

Le revêtement est la couche la plus externe de la selle et c’est la partie sur laquelle vous vous asseyez. Les housses de selle sont fabriquées à partir de divers matériaux, dont le cuir véritable, bien que les housses synthétiques soient beaucoup plus courantes.

Faites attention aux coutures saillantes et aux aspérités lorsque vous choisissez une selle, car elles peuvent être source d’inconfort en fonction de leur emplacement, ou même provoquer des trous dans votre short.

4. Rembourrage

Bien que le rembourrage épais et doux puisse sembler être la solution pour un confort ultime de la selle, au cours d’une randonnée, il se comprime, se déforme autour de votre anatomie et peut finir par exercer une pression sur les zones de tissus mous.

De nombreux fabricants de selles utilisent la cartographie de pression pour déterminer où placer le rembourrage, qui peut aller de la simple mousse au gel, voire à la mousse à mémoire de forme.

De nombreuses selles modernes sont désormais construites en utilisant des zones de mousse à densité variable pour apporter un soutien et un soulagement là où cela est nécessaire.

Certaines selles – telles que la gamme Fizik Adaptive et Specialized Mirror – utilisent même l’impression 3D pour créer une matrice polymère afin de réduire la pression dans des zones très spécifiques.

La majorité des selles sont dotées d’un certain rembourrage, mais certains cyclistes se contentent de selles en carbone. Ces selles ne conviennent certainement pas à tout le monde, mais elles soulignent l’importance de trouver une selle dont la taille et la forme sont adaptées.

5. Canaux, rainures et découpes

De nombreuses selles sur le marché sont dotées de canaux centraux ou de découpes pour soulager la pression. Comme nous l’avons mentionné, l’idée derrière tout cela est de soulager toute pression sur les tissus mous et d’améliorer la circulation sanguine. Si vous ressentez des engourdissements pendant que vous roulez, une selle avec une découpe ou un canal central est un élément à prendre en considération.

Si vous ne ressentez pas d’engourdissement, pouvez-vous quand même utiliser une selle avec une découpe ? La réponse est oui – beaucoup de gens le font. Tout dépend de ce qui est le plus confortable pour vous. Mais attention, pour certaines personnes, une découpe peut créer des points de pression près du bord du canal.

Si vous roulez souvent dans des conditions boueuses, il vaut la peine d’envisager une forme de selle qui ne comporte pas de trou en profondeur, car vous risquez de vous retrouver avec beaucoup de saleté exactement là où vous ne le voulez pas ! Certaines selles spécifiques au tout-terrain avec des découpes sont conçues avec une tablette de drainage pour éviter que cela ne se produise.

6. Extras

Certaines selles ont des caractéristiques supplémentaires, comme des coins renforcés sur la housse pour éviter les éraflures, tandis que d’autres ont des élastomères entre les rails et la coque, et d’autres encore ont des supports de fixation pour les feux arrière et les sacoches.

Bien que ces caractéristiques soient un bonus, elles ne devraient pas avoir une trop grande influence sur votre décision d’achat.

Comment choisir la selle qui vous convient ?

Il y a un nombre impressionnant de selles sur le marché, et trouver la bonne selle peut faire la différence entre un trajet génial et l’impossibilité de s’asseoir confortablement à la table du dîner.

Voici comment choisir la selle qui convient à vos besoins.

1. Quel type d’équitation pratiquez-vous ?

Même pour une même personne, les exigences d’une selle diffèrent selon les disciplines : il est rare que la selle d’un vélo de route pour les courses de crits soit la même que celle d’un des meilleurs VTT de randonnée ou d’un vélo de tourisme longue distance. Non seulement la discipline influencera la selle qui vous convient le mieux, mais votre style de conduite aussi.

En tenant compte de ces éléments, vous pourrez déterminer approximativement la forme de la selle à choisir. Nous y reviendrons dans un instant.

Si vous prévoyez de participer à des courses, ou si vous êtes un cavalier qui glisse vers l’avant pendant les efforts et qui monte « sur le rivet », une selle avec un profil plat et un nez large et plat pourrait être la meilleure.

Si vous êtes assis un peu plus droit sur votre vélo et que vous ne bougez pas trop, une selle légèrement plus large avec un profil incurvé pourrait offrir plus de confort.

Un exemple extrême serait les selles conçues pour le contre-la-montre ou le triathlon. Elles permettent au cycliste de se mettre dans une position aérodynamique optimale sans compromettre la puissance de sortie, généralement avec un profil très plat et un nez rabougri.

2. Tenez compte de votre anatomie

Étant donné que les hommes et les femmes sont construits de manière très différente, de nombreuses marques fabriquent des selles spécifiques pour les femmes afin de tenir compte des différences anatomiques. Cela dit, il y a beaucoup de femmes qui sont parfaitement à l’aise sur une selle pour homme ou unisexe, et vice versa.

Si vous envisagez une selle spécifique pour les femmes, consultez notre guide des meilleures selles de vélo pour femmes.

3. Largeur et forme de la selle

Comme nous l’avons mentionné précédemment, votre selle est conçue pour soutenir vos os du siège, et comme nous sommes tous différents, de nombreuses selles ont des formes et des tailles différentes.

Heureusement, presque toutes les marques de selles ont leur propre système d’ajustement pour vous aider à trouver la bonne selle dans leur gamme. Ce système est généralement utilisé en conjonction avec des méthodes permettant de déterminer la largeur de vos os de siège et votre flexibilité.

La plupart des magasins disposent d’un appareil permettant de mesurer la distance entre les os de votre siège sans être intrusif : il s’agit généralement d’un coussin en gel ou en mousse à mémoire de forme sur lequel vous vous asseyez, de sorte que vos os laissent une empreinte qui peut ensuite être mesurée.

Si vous ne trouvez pas de magasin équipé de ces outils, vous pouvez prendre cette mesure chez vous en utilisant un morceau de papier d’aluminium ou de carton ondulé :

Placez la feuille d’aluminium ou le carton sur un escalier recouvert de moquette et asseyez-vous, puis levez vos pieds pour imiter votre position de conduite.
Lorsque vous vous relevez, il doit y avoir deux dépressions laissées par les os de votre siège.
Mesurez la distance entre les centres des dépressions et ajoutez 25 à 30 mm pour trouver la largeur idéale de votre selle.

4. Pouvez-vous l’emmener pour un essai ?

De nombreux magasins disposent d’une flotte de selles d’essai qu’ils vous laissent monter sur votre vélo pour l’essayer. Avec certaines selles, dès que vous vous asseyez, vous savez qu’elles ne sont pas faites pour vous, mais avec d’autres, il faut un peu de temps pour savoir si elles vous conviennent.

Les éléments à surveiller lors du test d’une selle sont l’engourdissement et toute pression sur les tissus mous. Vous ne devez pas non plus sentir la selle s’enfoncer dans votre train de roulement, ni sur le haut de vos jambes lorsque vous pédalez. Idéalement, la selle doit être ajustée de telle sorte que vous ne la remarquiez pas du tout !

Il est préférable de consacrer au moins une heure à l’utilisation de la selle, car il faudra un certain temps à votre corps pour s’adapter à la nouvelle configuration de l’assise, ainsi qu’à l’apparition de problèmes. Si vous pouvez y passer plus de temps, c’est encore mieux, car cela donnera plus de chances à toute incompatibilité de se manifester avant d’investir.

Certaines marques proposent des programmes qui vous permettent d’essayer la selle pendant une période prolongée et de la retourner si vous n’êtes pas satisfait, ou d’autres proposent un échange gratuit de selle entre les modèles jusqu’à ce que vous trouviez la bonne taille pour vous.

5.Combien d’argent devez-vous dépenser ?

Le montant que vous devrez dépenser pour une selle dépend principalement des matériaux utilisés.

Si vous avez besoin d’une coque et de rails en fibre de carbone solides et légers, le prix sera plus élevé.

D’un autre côté, les selles d’entrée de gamme avec des coques en polymère et des rails en alliage peuvent être très abordables, et la différence de poids ne sera pas très importante dans le contexte d’un vélo entier.

D’autres caractéristiques, telles qu’une découpe ou des rainures, ont tendance à ajouter une couche de complexité à la fabrication, de sorte que le prix reflétera probablement cela.

Comment puis-je rendre ma selle plus confortable ?

Bien qu’un couvre-selle en gel rembourré puisse sembler être une bonne idée pour rendre votre selle plus confortable, cela aura très probablement l’effet inverse.

La façon dont l’épais rembourrage en gel se comprime sous vous pendant la durée d’une promenade peut en fait être plus inconfortable pour vos os du siège et vos tissus mous.

Le fait de déplacer votre selle vers l’avant ou l’arrière sur les rails (dans les limites de sécurité indiquées) affectera votre portée sur les barres et votre position sur le pédalier et les pédales.

La plupart des gens trouvent qu’une selle horizontale est confortable, bien que certains bénéficient d’une inclinaison où le nez est légèrement tourné vers le bas. Si l’inclinaison est trop importante, vous risquez d’exercer une pression sur le guidon par l’intermédiaire de vos poignets et de vos mains. Il est également utile de s’assurer que la hauteur de votre selle est correcte.

Un essayage professionnel est une excellente idée pour affiner votre position sur le vélo, notamment pour trouver la forme, la taille et la position de la selle qui vous conviennent le mieux. Ne sous-estimez pas non plus le pouvoir d’une paire de cuissards à bretelles de qualité et même d’une crème chamoisée pour les longs trajets.

Enfin, n’oubliez pas que votre selle doit être totalement confortable pendant des heures. En essayant différents modèles et positions et en mesurant la largeur de votre os du bassin, vous êtes sûr de trouver la selle qui vous convient parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.